Documents  WAGNER V. | enregistrements trouvés : 4

O
     

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q


V

- n° 1 - pp. 9-15

Chaque été, Santé publique France effectue une surveillance de l'impact de la chaleur sur le recours aux soins d'urgences en s'appuyant sur les passages aux urgences et les consultations SOS Médecins pour pathologies liées à la chaleur (PLC). L'objectif de ce travail est de proposer l'intégration d'indicateurs complémentaires à suivre dans cette surveillance.

Canicule

... Lire [+]

V

- n° Vol. 17 - n°6 - pp. 583-595

Afin de considérer la diversité des plaintes sanitaires exprimées par la population riveraine d'une plateforme industrielle chimique, située à Salindres dans le Gard (France), une étude épidémiologique cible des indicateurs de la santé perçue. L'objectif est de comparer l'état de santé perçue de cette population à celui de la population générale nationale prise comme référence.
Afin de considérer la diversité des plaintes sanitaires exprimées par la population riveraine d'une plateforme industrielle chimique, située à Salindres dans le Gard (France), une étude épidémiologique cible des indicateurs de la santé perçue. L'objectif est de comparer l'état de santé perçue de cette population à celui de la population générale nationale prise comme référence.

Psychologie ; Surveillance ; Gard ; Risque industriel ; Etude épidémiologique

... Lire [+]

V

- n° Vol. 17 - n°6 - pp. 596-610

À partir d'un modèle transactionnel du stress, cet article étudie le rôle des attitudes de la population à l'égard d'un site industriel, situé à Salindres dans le département du Gard (France), dans la relation entre des indicateurs de la santé perçue et des indicateurs de l'exposition aux nuisances générées par les activités industrielles.

Psychologie ; Surveillance ; Nuisance industrielle ; Méthodologie ; Gard

... Lire [+]

V

- 162 p.
ISBN 1958-9719

La pollution de l'air est désormais considérée comme la première cause environnementale de mort prématurée dans le monde.
Des résultats récents d'études de cohortes ont confirmé l'existence d'un risque de décès associé à l'exposition chronique aux particules fines (PM2.5) dans la population européenne et française. Ces nouveaux résultats épidémiologiques ont été couplés à un modèle à fine échelle de modélisation de la qualité de l'air pour évaluer l'impact des PM2.5 sur la mortalité en France continentale, pour la période 2007-2008.
Plus de 48 000 décès par an pourraient être attribués aux PM2.5, dont plus de la moitié dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Si toutes les communes françaises respectaient la valeur recommandée par l'Organisation mondiale de la santé (10?g/m3), ce sont plus de 17 000 décès qui pourraient être évités chaque année en France. Le gain moyen en espérance de vie à 30 ans serait alors de 4 mois en France, mais pourrait atteindre plus d'un an dans les communes les plus polluées. Ces résultats confirment que des efforts poursuivant ceux mis en oeuvre jusqu'à présent pour améliorer la qualité de l'air se traduiraient par une diminution de la mortalité liée aux PM2.5.
La pollution de l'air est désormais considérée comme la première cause environnementale de mort prématurée dans le monde.
Des résultats récents d'études de cohortes ont confirmé l'existence d'un risque de décès associé à l'exposition chronique aux particules fines (PM2.5) dans la population européenne et française. Ces nouveaux résultats épidémiologiques ont été couplés à un modèle à fine échelle de modélisation de la qualité de l'air pour ...

Pollution de l'air ; Mortalité prématurée ; Santé environnementale ; Particules en suspension ; Etude épidémiologique ; Qualité de l'air ; Organisation mondiale de la santé : OMS ; Santé publique

... Lire [+]

Mes paniers
Aucun panier créé

0


Z